Les 6 règles imposées par Heynckes au vestiaire du Bayern Munich

Les 6 règles imposées par Heynckes au vestiaire du Bayern Munich

Publié le : – Dernière modification :

Sorti de sa retraite pour venir à la rescousse du Bayern Munich suite au limogeage de Carlo Ancelotti, Jupp Heynckes a remis de l’ordre dans le vestiaire bavarois.

Jupp Heynckes a remis de l'ordre dans le vestiaire du Bayern
Jupp Heynckes a remis de l’ordre dans le vestiaire du Bayern
©Maxppp

Il avait laissé le Bayern Munich en 2013, sur un sacre en Ligue des Champions face au Borussia Dortmund (2-1) et une victoire en finale de coupe d’Allemagne contre Stuttgart (3-2). Parti à la retraite, Jupp Heynckes est sorti de ses pénates à 72 ans pour venir prêter main-forte à un Bayern Munich en difficultés. De retour sur le banc bavarois depuis le 6 octobre dernier, l’entraîneur allemand a très rapidement fait oublier Carlo Ancelotti, limogé juste après la cuisante défaite sur la pelouse du Paris Saint-Germain (0-3).

Engagé jusqu’à la fin de la saison, Heynckes n’a d’ailleurs pas perdu son temps avant de prendre les mesures qui s’imposaient. Dans le jeu, ce dernier a d’ailleurs fait de premiers choix forts. Des choix qui sont d’ailleurs loin de faire la part belle à la recrue la plus chère de l’histoire du club, l’ancien Lyonnais Corentin Tolisso. Tranchant sur le pré, Heynckes l’est tout aussi dans le vestiaire. Sport Bild nous apprend en effet que le technicien munichois a imposé six règles à respecter à la lettre.

Heynckes resserre la vis

La première est la limitation de l’usage du téléphone portable. Selon la publication allemande, les joueurs bénéficiaient d’une grande liberté avec Ancelotti. L’usage du smartphone était ainsi toléré durant les repas, les massages et toute autre activité de groupe. C’est désormais terminé ! Heynckes ne veut pas que ses ouailles soient distraites. Seul un usage très limité dans le vestiaire est autorisé. Deuxième point : la ponctualité. Aussi étonnant que cela puisse paraître, les retards à l’entraînement n’étaient pas sanctionnés sous l’ère Ancelotti. Là aussi, changement de programme. D’ailleurs, en plus des sanctions, Heynckes a également avancé l’horaire de début des entraînements qui avait été fixéà 10h par son prédécesseur. Troisième changement : l’entretien physique. Les séances d’échauffement sont plus longues et plus intenses.

Quatrième commandement : la propreté. Visiblement, les stars du Bayern avaient tendance à négliger celle du vestiaire. Désormais, ils sont priés de faire le ménage et de laisser l’endroit aussi propre qu’ils l’ont trouvé. Cinquième point : la politesse. Heynckes souhaite que tout joueur respecte n’importe quel employé du club, qu’il s’agisse d’un haut responsable ou d’une personne moins qualifiée. Enfin, la sixième règle imposée est de partager obligatoirement tous ensemble le repas après les entraînements. Une manière de souder le groupe pour Heynckes. Qu’on se le dise, le coach allemand a remis les pendules à l’heure. Et avec deux nettes victoires (5-0 contre Fribourg et 3-0 face au Celtic Glasgow), l’effet Heynckes se fait plus que jamais sentir !

>>Les 6 règles imposées par Heynckes au vestiaire du Bayern Munich

Source

http://footmercato.net/bundesliga/les-6-regles-imposees-par-heynckes-au-vestiaire-du-bayern-munich_212505

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*